L'implant cochléaire

Etes-vous concerné ?

Vous trouverez sur cette page des informations: 

L’association met à votre disposition un guide de 60 pages qui rassemble un grand nombre de témoignages et de conseils, issus des expériences de chacun.

 image lambition dentendre

 

 Une association

CISIC, créée il y a 18 ans, rassemblant 6000 membres, adultes implantés et parents d'enfants implantés.

Une équipe de bénévoles tous implantés ou parents d'enfants implantés, qui témoignent et partagent leurs expériences. 

Vous pourrez les rencontrer lors de permanences organisées à Paris et en région.

carte cisic

 

Adhésion CISIC

Assurance implant cochléaire

Pour adhérer à l'association et recevoir régulièrement nos informations :

📋Adhésion CISIC en ligne

Pour assurer votre implant cochléaire, CISIC propose à ses adhérents la souscription d'un contrat d'assurance exclusif sans franchise et sans vétusté :

🌐 Souscription à l'assurance Groupama

convention

Nos bénévoles

Découvrez toutes les antennes du CISIC région par région, ainsi que les bénévoles qui vous accueilleront pour partager leurs expériences.

 

Trombinoscope CISIC Page 001

64 % qualifient leur écoute de naturelle ou presque naturelle 

Qualité transparent V2

Comment qualifiez-vous l'écoute avec l'implant cochléaire ? 

54 % identifient des mots dès les premiers jours

delai comprénehion transparant

Au bout de combien de temps avez-vous pu ?

58 % téléphonent 

Téléphone transparent

Pouvez-vous téléphoner avec l'implant cochléaire ?

Permanences en région

Prochaines réunions

Lyon - Rencontre annuelle & AG CISIC

Le Sam, 27. novembre 2021

Scoop-It

"Son médecin a toujours été contre l'implant, me disant que ma fille se débrouille bien avec ses appareils et que ce n'est pas pour elle"

 

Mèryam bientôt 12 ans et fière d'entendre avec "son" oreille .....

Nous avons découvert la surdité de Mèryam quand elle avait 4 ans, en 1995. Son médecin a toujours été contre l'implant, me disant que ma fille se débrouille bien avec ses appareils et que ce n'est pas pour elle, je le cite: quand on ouvre son oreille on lui détruit ses restes auditifs pour lui mettre autre chose qui ne serait peut être pas mieux.

Mèryam ( avec une surdité sévère: elle ne comprend rien sans lecture labiale) a toujours eu une scolarité normale, mais à quel prix de sa part et de la notre, nous parents : j'ai du arrêter mon travail pendant son primaire pour être là, l'accompagner en orthophonie et surtout refaire la classe après la classe ! les choses se compliquent de plus en plus. C'est mon ami Catherine Daoud qui m'a orientée avec insistance vers le Prof. Meyer. Aujourd'hui nous avons arrêté notre choix sur l'implant, mais la peur au ventre.
Il aurait été + facile de choisir pour moi que de choisir à la place de ma fille, pour ma fille!
Mais je reste confiante


Première stimulation le 14/06/02

Grands moments, Mèryam est complètement étonnée des bruits qu’elle entend : « c’est la première fois que j’entends ces bruits, c’est très aiguë »

Elle a gardé l’appareil une heure, elle touchait à tout très étonnée des bruits émis, ces bruits sont très différents selon elle des bruits « normaux ». Elle dit qu’elle entendait tout avant mais pas pareil.

Première réglage avec l’appareil définitif le 17/06/02

Mèryam a l'appareil définitif. Je l'ai accompagnée entre midi et 2, et je suis retournée au boulot complètement démoralisée, car elle est complètement perdue et m'a paru pire que d'habitude. Le soir en rentrant et en l'observant et en parlant avec elle, j'étais beaucoup plus rassurée: elle entends tout mais ne comprend rien, elle entend la sonnette mais ne sait pas ce que c'est, elle entend quand on l'appelle de l'autre pièce mais ne sait pas que c'est son nom. Bref c'est un bébé qui va tout découvrir. Ce qui est génial c'est son moral de fer, et sa façon de voir les choses: elle m'a dit:

-quand j'étais bébé et avant d'avoir les appareils, j'étais toute seule dans un débarras,

- avec les appareils je suis sortie dans la maison

- avec l'implant je suis sortie au soleil

Donnez moi le temps et vous allez voir

C'est génial non, demain aura lieu la première séance d'orthophonie, à suivre

Première séance d’orthophonie le 18/06/02

Le Docteur Fugain lui fait répéter un mot parmi une liste de trois, Mèryam trouve tout de suite. Elle lui fait ensuite deviner un légume (deviner c’est entendre sans lecture labiale), Mèryam a compris à 85%.

Claude passe aux courtes phrases, Mèryam en comprends 90%.

Claude n’en revient pas et dit qu’en une séance elle a fait avec Mèryam , ce qu’elle a l’habitude de faire au bout de 5, 6 séances. Tout le monde est très content !!!!!

A la maison des progrès sont perceptibles, sans plus. Elle ne répond pas à son nom, elle entend la sonnerie mais ne sait pas qu’on sonne…

Deuxième séance d’orthophonie le 19/06/02

De longues phrases, Mèryam entend tous les mots. Mais quand elle répète la phrase, elle oublie le début. En fait elle doit faire des efforts de mémorisation. Claude est très confiante

4è séance d’orthophonie le 19/06/02

Avant cette séance Mèryam est allée à l’hôpital pour un deuxième réglage. Elle en sort très contente elle dit mieux entendre. En orthophonie, elle répète mieux les longues phrases. Cependant les sons aiguës sifflotent, elles sont retournées à l’hôpital pour un autre réglage : elle dit parfaitement ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas.

7è séance d’orthophonie le 26/06/02

Le médecin pose des questions, Mèryam répond dans 85-90% des cas

8è séance d’orthophonie le 27/06/02 (avec moi)

Répétition de longues phrases : Mèryam répète des mots qu’elle ne connaît pas

Durant les répétition des longues phrases, 80% des cas elle répète fidèlement, sinon elle comble avec des mots à elle ex : au lieu de répéter : il a cueilli des pommes, elle dit : il a pris des pommes. Si elle n’arrive pas à combler , elle dit : « sur la phrase j’ai entendu tel et tel mot j’ai pas compris le reste »

Ce que je remarque c’est qu’elle ne dit jamais « comment ? » comme elle le fait à la maison, elle essaie toujours.

A la maison les résultats sont beaucoup moins perceptibles. Elle n’essaie pas de suivre une conversation, c’est toujours aux autres de s’adresser directement à elle pour lui passer un message. Elle répond pas forcément à son nom (une fois sur deux). Quelques fois elle vient sans qu’on l’ait appelée (elle dit : je pensais que vous m’avez appelé)

Là ou les progrès sont visibles, c’est au téléphone avec moi, en répétant un peu et en articulant correctement nous avons de vraies conversations au téléphone (10mn) avant c’était impossible.

Quoiqu’il en soit, même si les résultats sont longs selon nous, (Claude Fugain est ravie et très confiante), Mèryam est sans aucun doute mieux dans ses "basquettes", implantée que juste appareillée. Elle se débrouille au moins aussi bien qu’avant ( sans appareil à l’oreille gauche). Avec la lecture labiale elle est beaucoup plus à l’aise, elle ne fait pas répéter.

Samedi 31 Août

Mèryam : j'entend les lettres dans les mots !!!

Mèryam écoutant la télévision avec un casque ...

Elle comprends aussi quelques phrases prononcées à la télévision ....

Il lui arrive maintenant de comprendre ce qui peut être dit sur elle dans une conversation voisine .....

Oh bien sûr pas tout ....Mais déjà elle arrive à s'intéresser à ce qui est dit ....

 

Samia ( maman de Mèryam implanté le 6 juin 2002)

Comment l’implant a changé ma vie

Aujourd'hui Mèryam est en terminale, l'an passé elle fait un voyage scolaire en Suède, elle avait très peur car elle devait s'exprimer en anglais. Mais finalement elle dit que les difficultés rencontrées en anglais ne sont pas plus importantes que celle avec le français, car elle a appris l’anglais en étant implantée et donc l’acquisition est plus facile. Elle joue au piano et à l’alto,  et surtout elle ne quitte jamais son MP3….L’année prochaine, elle postule pour un DUT de statistiques et d’informatiques et pense faire des études longues.Un implanté reste quand même un malentendant, des dispositions doivent être prises tout au long de la scolarité des enfants et durant toute leurs vies. Mais un malentendant implanté n’a rien avoir avec un malentendant appareillé de façon classique !