Un implant cochléaire est un dispositif médical électronique destiné à restaurer l'audition de personnes atteintes d'une perte d'audition sévère à profonde et qui comprennent difficilement la parole à l'aide de prothèses auditives. Cet article décrit en détail comment il fonctionne. Il est illustré par les photographies de différents modèles d'implants et des processeurs associés.

 

Comment ça marche ?

Ce dispositif comprend deux parties principales, l'unité électronique implantée dans le rocher et le processeur vocal externe. Le processeur est maintenant couramment un appareil miniaturisé porté discrètement derrière l'oreille comme le montre l'image.

(1) Les sons sont captés par un microphone et transformés en signaux électriques.
(2) Ce signal est traité par le processeur vocal qui le convertit en impulsions électriques selon un codage spécial.
(3) Ces impulsions sont envoyées à l'émetteur (ou antenne) qui les transmet au récepteur implanté à travers la peau intacte au moyen d'ondes radio.
(4) Le récepteur produit une série d'impulsions électriques pour les électrodes placées dans la cochlée.

(5) Les contacts de l'électrode stimulent directement les fibres nerveuses dans la cochlée sans utiliser les cellules ciliées endommagées.

Stimulé, le nerf auditif envoie des impulsions électriques jusqu'au cerveau où elles sont interprétées comme des sons.

 

Le processus entier, de l'arrivée d'un son au traitement par le cerveau, est si rapide que l'utilisateur entend le son au moment où il se produit et ce, de manière continue.

 

A quoi ça ressemble ?

Un implant cochléaire est constitué d'un élément implanté (l'implant proprement dit) et d'un dispositif externe (le processeur vocal).

Le processeur vocal est généralement un contour d'oreille similaire à celui d'une aide auditive, mais relié à une petite antenne que l'on place sur la peau au niveau de la partie implantée. Avec des cheveux longs, elle reste invisible.

Quelques exemples processeurs contour d'oreille les plus récents (les photos ne sont pas à la même échelle !)

Système HiRes Bionic Ear System
(Advanced Bionics )

Processeur Auria

Système Nucleus 5
(Cochlear )

Processeur CP810

nucleus5-processor2

Système Maestro
(MedEL)

Processeur OPUS2 XS

Système Maestro
(MedEL)

Processeur Rondo

Système Digisonic SP
(Neurelec)

Processeur SAPHYR SP

 

 

Pour les très jeunes enfants, un processeur sous la forme d'un petit boîtier, ou bien d'un contour plus petit relié à un boitier à piles séparé est souvent préférable car le processeur standard est un peu lourd ou encombrant pour la taille de leur oreille.

Quelques exemples de processeurs avec boîtier séparé (les photos ne sont pas à la même échelle !)

Système HiRes Bionic Ear System
(Advanced Bionics )

Processeur Platinium
connecté à son antenne

 

Système Nucleus Freedom
(Cochlear)

Processeur Nucleus 5

 

Du fait de la miniaturisation de son processeur
le système Nucleus est le premier sur
le marché à ne plus disposer de  l'option
"processeur ou boitier de piles déporté"

 

Système COMBI 40+
(MedEL)

Processeur CIS PRO+
connecté à son petit contour et à son antenne

Système Digisonic SP
(Neurelec)

Processeur DIGISONIC SP'K
connecté à son boitier de pile déporté et à son antenne

 

 

 

Enfin, les parties implantées se ressemblent beaucoup, et de toute manière on ne les voit pas !

Système HiRes Bionic Ear System
(Advanced Bionics )
(les électrodes ne sont pas visibles sur cette photo)

Système Nucleus 5
(Cochlear)

 

nucleus5-implant

 

 

 

Système Maestro
(MedEL)

 

 

Système Digisonic SP
(Neurelec)

 

Pour en savoir plus ?

Nous vous invitons à consulter le site du Professeur Claude-Henri CHOUARD qui est l'un des sites francophones les plus complets sur le sujet. Les sites des fabricants fournissent également de nombreuses informations sur les systèmes d'implants cochléaires et leurs accessoires.